A propos de l’article d’un certain Jean Soumah sur Bocar Ly

Vivant au Sénégal et étant Directeur de publication du journal en ligne www. Zaley.info, j’ai le devoir de rétablir les faits que je connais et maîtrise. Ceux qui ont lu le compte rendu de notre confrère Sidimé de neoleadership ont compris que Bocar  ne doit rien à ATEPA et que c’est plutôt ce dernier qui lui doit tel que cela a été démontré au tribunal par les avocats de Bocar Ly. En effet Goudiaby a reconnu ensuite qu’il a signé que :

  • Monsieur Ly quitte sa société libre ;
  • Monsieur Ly et lui n’ont pas de problème de gestion ;
  • Monsieur Goudiaby dit qu’il sait l’utilisation des chèques qui sont supposés détournés par LY ;
  • ATEPA a reconnu que les fonds sont dans son compte, ce que sa femme aussi a reconnu à la barre.

Nous avons un document signé du procureur disant qu’aucune poursuite n’est possible contre Ly et que le dossier est classé sans suite.

Fouillant encore, nous n’avons jamais trouvé la moindre trace où il est mentionné que Ly a reconnu avoir détourné un franc et le verser au compte de Goudiaby car les sommes versées l’ont été par ceux qui étaient allé tirer les chèques à la banque et qui ne sont pas Monsieur Ly.

Par contre nous qui vivons ici au Sénégal savons que d’après le journal l’AS N° 687 du 17 décembre 2007, Goudiaby ATEPA est poursuivi par son ancien avocat pour banqueroute frauduleuse. Nous avons aussi les regrets et les excuses du respectable journal sénégalais « Le Populaire »  présentés à Bocar LY pour avoir diffusé sans recouper les informations  en se laissant abuser par la seule version d’Atepa. Nous détenons copie du journal.

Aussi nous pensons qu’il serait temps que les Guinéens cessent de prendre en otage le net et vomir sur des gens sans se rendre à l’évidence. Nous au Sénégal, en tant que Guinéens,

nous savons que LY, que les gens ont vu évoluer, est quelqu’un de connu et respecté. Et comme beaucoup de personnes, cette affaire Ly-Goudiaby est l’arbre qui cache la forêt comme l’a écrit un journaliste sénégalais dans le Site NETTALI.COM avec titre de nébuleuse.

Nous savons que les  choses seront claires avec les audits qui commencent et la dernière décision du conseil des ministres mettant en cause les contrats ACG RUSSAL est la preuve que si quelqu’un devait se taire, c’est Facinet Fofana, lui qui est considéré par tous les Guinéens comme le vampire de la mafia guinéenne pour avoir bradé nos mines et sucé leurs recettes mettant l’économie du pays à terre.

Au lieu de commanditer des articles pour nuire à la réputation des adversaires dont on n’a pas pu avoir la peau alors qu’il était tout puissant ministre, ce n’est pas aujourd’hui en se cachant derrière des fantômes du type Jean Soumah par pure lâcheté que Facinet Fofana peut se faire entendre. Non, fini le temps où on pouvait jouer avec la conscience du peuple guinéen. Monsieur Fofana doit avoir le courage de ses opinions. Verser dans le cagoulard pour quelqu’un qui a conduit les destins d’un département aussi riche que celui des mines en Guinée est le comble de la petitesse et de manque de courage. Retenons que le temps de la délation est révolu en Guinée et nous connaissons personnellement Dramane Touré qui me considère toujours comme un jeune frère et je lui le rend. On sait qu’il n’est pas homme à se cacher.

Encore une fois pardon. Réglez vos problèmes personnels avec Monsieur Ly et foutez la paix avec vos mensonges sans fondements. Ce qui nous regarde pour le moment c’est le sort de nos parents au pays avec cette montée des prix et non votre chagrin qui vous ronge.

Enfin le Bocar Ly que nous connaissons ici ne ressemble pas à un cireur de botte, tant pis si demain ses ennemis ou détracteurs nous traitent d’avocat du diable, de journaliste alimentaire ou simplement de nouveau griot. Je n’ai jamais mis pieds chez Monsieur Ly et je ne suis pas dans le besoin de lui faire les beaux yeux mais je sais que ce « JEAN SOUMAH » (s’il existe), a raconté des histoires. Nous possédons les preuves de ce que nous avons écrit. Professionnalisme oblige. C’est aussi une question d’éthique.

Par ailleurs nous attendons de Facinet Fofana de prouver aux Guinéens qu’il n’a pas pillé la Guinée.

Ansoumane Camara, Directeur de Publication du www.zaley.info